WE GOTTA FIGHT FOR OUR RIGHT TO PARTY

L’énergie folle suscitée par La BOUM, ce faux festival programmé le 1er avril au Bois de la Cambre, ne peut être ignorée. Se rassembler dans un parc, à l’air libre, pour tenter de profiter ensemble d’un instant musical ne peut se résumer à un poisson d’avril. C’est un besoin vital. Nous ne souhaitons pas remettre en cause la stratégie sanitaire, même si notre opinion diverge des décisions prises par nos gouvernements, mais il est de notre devoir de prendre nos responsabilités et de concrétiser cette grande fête car nous revendiquons notre droit de nous réunir entre citoyens informés et libres. C’est l’un des piliers de notre Constitution, de nos libertés fondamentales, de notre humanité.

ENCORE DORMIR

Day(s)

:

Hour(s)

:

Minute(s)

:

Second(s)

WE GOTTA FIGHT FOR OUR
RIGHT TO PARTY